Geneviève Lalande, lauréate nationale du concours Chapeau, les filles!

Pierre Boulanger
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

LaSalloise étudiante en génie mécanique à l'Université McGill

Geneviève Lalande

Étudiante en génie mécanique à l'Université McGill, la LaSalloise Geneviève Lalande est une lauréate nationale du concours Chapeau, les filles ! Elle a obtenu un Prix Excelle Science du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, ainsi qu'une bourse de 2000 $ lors du gala national tenu récemment au Monument-National.

Depuis 12 ans, le volet Excelle Science du concours permet de distribuer à des lauréates venant des établissements universitaires du Québec. Cette année, 23 futures ingénieures, physiciennes ou scientifiques ont reçu des prix.

Cibler la police

Saviez-vous qu'il existe des ingénieurs spécialisés en enquêtes criminelles ? Popularisés par le cinéma et la télé, ces scientifiques analysent les empreintes et autres indices prélevés par la police. «Cela permet d'identifier des criminels de toutes sortes», dit Geneviève Lalande, qui compte en faire sa profession. Sa cible: la balistique, afin d'examiner les armes, munitions et autres trajectoires de tir.

Étudiante en baccalauréat en génie mécanique, Geneviève Lalande est déjà connue des policiers. Elle a passé les trois derniers étés au poste. Cadette au sein du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), la jeune femme a travaillé à différents projets, comme le recensement de graffitis et la sensibilisation à la sécurité.

Persévérante et motivée, elle n'a aucun doute quant à sa capacité de réussir dans un milieu masculin. Elle y est d'ailleurs déjà parvenue à son école secondaire, où elle était inscrite dans un programme de sports intensifs. «Nos classes étaient surtout formées de garçons et la compétition était féroce. Ça m'a appris à me dépasser et à voir confiance en moi.»

Ces atouts, combinés à son amour des mathématiques, de la physique et de la résolution de problèmes complexes, l'ont ensuite tout naturellement poussée vers le génie.

Déplorant la faible proportion de femmes au sein de l'Ordre des ingénieurs du Québec (seulement 12% des 60 000 membres), Geneviève estime que celles-ci ont toutes les qualités requises pour rendre à la profession ses lettres de noblesse.

Organisations: Université McGill, Ministère de l'Éducation, Service de police Ville de Montréal SPVM Ordre des ingénieurs du Québec

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires